Home - Économie - Cession PAC Albayrak : Le ministère des transports donne raison aux détracteurs

Cession PAC Albayrak : Le ministère des transports donne raison aux détracteurs

Après une première sortie médiatique ratée du ministre des transports, Aboubacar Sylla, en personne, c’est la cellule de communication dudit département qui vient de se casser la figure sur l’affaire Albayrak.  En témoigne le communiqué signé de ladite cellule, publié dans les médias ce weekend.

En proie à une vague de dénonciation suite à ce que l’opinion a toutes les raisons de considérer comme un bradage, les autorités du ministère des transports sont en train de perdre leur sérénité. A lire ce document, on donne toute suite raison aux guinéens qui n’ont pas cru un seul instant à ce deal aux contours plus que douteux. A court d’arguments, le gouvernement opte pour la dénonciation calomnieuse sur fond de menaces.

Dans ce communiqué, il est écrit que « la Cellule dénonce la publication de faux documents et une misérable entreprise de désinformation et de manipulation de l’opinion publique, honteusement orchestrée par des opposants à la privation de l’exploitation du Port Conventionnel de Conakry au nom de la préservation de privilèges personnels et égoïstes au détriment des intérêts des populations guinéennes». Rejetant auparavant « l’authenticité de documents » dont elle dit regretter « la publication, sur des médias et les réseaux sociaux ».

Une démarche totalement contreproductive  en ce sens que le ministère des transports continue de garder par devers lui « le document authentique » de la convention signée en catimini au profit d’Albayrak, nonobstant les principes de transparence pourtant essentielle pour la bonne gouvernance et toujours prônés par Aboubacar Sylla dans ses années d’opposant.

A noter que la décision prise par le pouvoir Condé de céder le port conventionnel de Conakry à la société turque Albayraque suscite une contestation sans précédent au sein des travailleurs, dans le monde syndical et au-delà…

Thierno