Home - Société - Justice- Ministre Cheick Sacko Vs Saliou Diallo (journaliste): La décision du Tribunal de Première Instance de Kaloum

Justice- Ministre Cheick Sacko Vs Saliou Diallo (journaliste): La décision du Tribunal de Première Instance de Kaloum

Le bras de fer judiciaire opposant le ministre de la Justice & Garde des seaux au journaliste Mamadou Saliou Diallo tend à connaître son épilogue. En tout cas, la décision du tribunal de première instance de Kaloum concernant le dossier est tombée ce lundi 28 janvier.

Selon cette décision rapportée par l’avocat de la défense que guineealerte a joint au téléphone, notre confrère ne sera pas suspendu dans ses activités professionnelles, encore moins son site d’information nouvelledeguinee.com. Même s’il écope d’un million 500 mille francs d’amande, avec le devoir de publier la décision dans la presse.

 Autrement dit, le tribunal n’est pas allé dans le sens souhaité par l’avocat de la partie civile et celui voulu par procureur de la République près le TPI de Kaloum. Le premier demandait la suspension de l’organe de notre confrère pendant que le second requérait deux (2) millions de francs guinéens comme amande.

En attendant,  de savoir si son client va interjeter appel, comme le droit le lui reconnaît, l’avocat Maître Moussa Diallo du cabinet Providence, confie qu’il redoutait le pire et qu’il s’est battu pour ne pas que cela arrive. «Il ne fallait pas que la fonction du ministre détermine l’issue du dossier».

Plus loin, tout en regrettant que son client soit condamné, il note que ce dernier avait reconnu son «erreur professionnelle » et présenté des excuses à la partie civile.

Pour rappel, en dépit du fait que la loi régissant la presse en Guinée (L02) exclut la peine de prison pour un délit de presse, notre confrère avait été illégalement détenu pendant deux semaines à la maison centrale de Conakry en juin 2018, suite à une plainte du ministre Cheick Sacko…

Saran Chérif

Guineealerte.com