Home - Société - Kaporo Rail: Les Guinéens solidaires à leurs compatriotes “déguerpis”

Kaporo Rail: Les Guinéens solidaires à leurs compatriotes “déguerpis”

Si le déguerpissement en cours à Kaporo Rails a mis à nu le cynisme et la légèreté des gouvernants guinéens, il a suscité un élan de solidarité sans précédent à l’endroit des compatriotes victimes de l’opération.

Dans leur diversité socioprofessionnelle, les Guinéens se sont montrés très sensibles à l’injustice à laquelle les habitants du quartier «sinistré» font face. Parmi les réactions à cette décision du ministre de la ville, Ibrahima Kourouma, il y a tout d’abord la désapprobation de l’opposition républicaine.

Dans une déclaration publiée en début de semaine, le principal bloc politique de l’opposition dénonce « …une descente musclée des forces de l’ordre qui se livrent à un déguerpissement sauvage et injuste… ». Puis, ces opposants aux régimes Condé évoque «…un drame humain sans précédent » qui porte atteinte aux droits humains «les plus élémentaires ». Et de dénoncer le fait qu’aux yeux du régime actuel de Conakry, un décret passe avant la constitution guinéenne et les conventions régionales et internationales en la matière.

Avant d’en appeler « au sens de responsabilité du Président de la République afin de surseoir à l’exécution de ce déguerpissement et à la quête d’une solution qui intègre les dimensions sociale, humaine et les réalités socioéconomiques des populations concernées. »

Pour sa part, la Nouvelle Génération pour le Changement (NGC), un autre parti de l’opposition, organise une aide aux victimes de Kaporo Rail. Dans un communiqué publié à cet effet, le parti de l’ancien journaliste Thierno Mamadou Bah, informe avoir pu trouver un logement pour 7 familles (environs 80 personnes). Cela, suite à un appel lancé aux bonnes volontés pour trouver un abri, même provisoire, et des moyens de locomotion pour transporter les bagages des heureux bénéficiaires….

Les politiques ne sont pas seuls dans cet élan de solidarité. Dans une publication faite sur face book, un homme d’affaire guinéen a aussi fait parler son cœur. Elhadj Bailo Sow, c’est son nom déclare être «prêt  à mettre à la disposition des gens de Kaporo rails un domaine dans la zone de Coyah ».  Avant de faire une «demande à chaque Guinéen de contribuer pour la construire 250 logements sociaux… » pour les déguerpis de Kaporo Rail.

Des gestes non exhaustifs sans doute, qui prouvent que même si les gouvernants guinéens se montrent à la fois peu responsables et insensibles à la souffrance des populations, les citoyens quant à eux n’ont pas une pierre à la place du cœur.

Thierno Souleymane

Guineealerte.com