Home - Politique - L’opposition républicaine menace le Député Damaro de “poursuite judiciaire”

L’opposition républicaine menace le Député Damaro de “poursuite judiciaire”

La récente sortie médiatique du député Amadou Damaro Camara continue de susciter des vagues. C’est le cas dans le lanterneau politique guinéen, notamment l’opposition républicaine qui s’est fendue d’une déclaration pour protester contre un discours qu’elle qualifie d'”arrogant” et “irresponsable.” 

DECLARATION

L’opposition républicaine dénonce, avec inquiétude, le danger que représente Amadou Damaro Camara, Président de la mouvance présidentielle, pour l’équilibre de la nation guinéenne. Son discours, arrogant et irresponsable, ne cesse de se radicaliser avec des ingrédients qui peuvent conduire notre pays à la guerre civile.

En effet, le lundi 12 novembre 2018, M. Damaro Camara, invité dans l’émission ‘’DROIT DANS LES YEUX’’ du média Espace fm & TV, a tenu les propos suivants :

« (…) L’Etat a le droit régalien de rétablir l’ordre. Maintenant, sur l’axe de Bambéto, ce n’est plus un maintien d’ordre, c’est une lutte contre le grand banditisme, contre la criminalité. On ne doit plus aller avec des bâtons là-bas. On doit aller avec des armes parce qu’on est soumis à être tués, pas par des manifestants. Pour moi, ce sont des bandits. (…) »

Ces propos d’un élu sont insoutenables. Monsieur Amadou Damaro Camara, en qualifiant l’opposition et ses militants de ‘’bandits’’, encourage et cautionne ainsi l’usage des armes de guerre contre les manifestants avec, à date, plus de 100 morts dans cette zone ciblée. Ces propos irresponsables, anti-démocratiques et antirépublicains peuvent engendrer des périls majeurs sur la cohésion sociale, voire sur l’unité nationale.

Faut-il rappeler quela jeunesse de l’axe n’est pas une jeunesse dévoyée. Ni pour l’argent, ni pour une ethnie, ni pour un parti. Se dressant contre tous les régimes dès lors qu’ils agressent les valeurs de la République, elle a ainsi payé le tribut le plus lourd pour la conquête de la liberté et de la démocratie dans notre pays. La nation lui doit de la reconnaissance pour son esprit de sacrifice.Plus particulièrement le RPG et son leader qui ne doivent pas oublier les temps où ils sont venus se mettre, avec leur siège, sous sa protection.

C’est pourquoi l’opposition républicaine attire l’attention de l’opinion nationale et internationale sur les propos de M. Damaro Camara qui criminalisent les jeunes de l’axe pour justifier une répression de grande envergure avec des milices armées pour des exécutions extra judiciaires. Leur cynisme exubérant tout comme l’interdiction illégale de toutes manifestations sur le territoire national en violation flagrante de l’article 10 de la constitution de la République de Guinée ainsi que la présence de militaires sur l’axe ce jeudi 15 novembre constituent des preuves éloquentes d’une dérive dictatoriale et despotique du pouvoir actuel.

L’opposition, en toute légitimité, se réserve le droit d’engager des poursuites judiciaires contre M. Amadou Damaro Camara et tous ceux de l’entourage d’Alpha Condé qui posent des actes de mauvaise gouvernance, de déni de droit et de remise en cause des acquis démocratiques.

Face au démantèlement programmé de l’unité nationale, du cadre démocratique et républicain au profit de la dictature, de l’arbitraire, de l’impunité ;

Face aux ingrédients constitutifs d’une explosion sociale multiforme dont le Président de la République Alpha Condé est et sera le seul responsable ;

L’Opposition républicaine appelle toutes les forces démocratiques à prendre leur responsabilité pour faire échec à cette entreprise de démolition des acquis démocratiques et demande à ses militants et sympathisants à se mobiliser pour se tenir prêt à répondre à tout mot d’ordre.

L’OPPOSITION REPUBLICAINE

Conakry le 19 novembre 2018