Home - Politique - Mairie de Matoto: Les limites de la vérité des urnes en Guinée

Mairie de Matoto: Les limites de la vérité des urnes en Guinée

Contrairement au vote saboté et annulé par le pouvoir le 15 décembre dernier, c’est un simulacre d’élection qui s’est tenu ce jeudi à Matoto, à l’absence du principal parti de l’opposition (UFDG) et surtout loin des regards indiscret des journalistes.

Au sortir de ce spectacle désolant, le candidat du parti au pouvoir, Mamadouba Tos Camara qui avait perdu dans les urnes en décembre, au profit de celui de l’opposition (22 voix contre 23) s’est vu attribué le poste «maire» de la commune de Matoto ce jeudi. Plus d’une année après les élections communales du 4 février 2018…

Selon le compte rendu fait aux médias qui ont été empêchés d’assister à l’opération cette vois-ci, le parti au pouvoir s’arroge le premier poste da la mairie, se partageant ensuite les autres places avec d’autres partis politiques comme l’ufr, le rdig et le pdg-rda.

Mais en plus de la plainte déjà annoncée de l’ufdg en réaction à cette crise créée et entretenue par le pouvoir Condé à Matoto, il faut retenir que la vérité des urnes a montré toutes ses limites dans la démocratie guinéenne. Et cela, sous le magistère du premier président démocratiquement élu (sic). Ironie du sort!

Thierno Souleymane

Guineealerte.com