Home - Politique - Velléités de troisième mandat: Vigoureuse contestation de la part des populations de Boké

Velléités de troisième mandat: Vigoureuse contestation de la part des populations de Boké

Dans la détermination des Guinéens contre la périlleuse tentative de tripatouillage de la constitution de la part du pouvoir actuel, Boké ne sera pas en reste. Dans cette ville minière située au nord de la capitale guinéenne (à environ 300 km), les populations s’opposent vigoureusement à toutes velléités  de confiscation du pouvoir par le régime Condé.

Après Conakry, Dubréka et N’zérékoré (hier dimanche), Boké rejoint les villes où le pouvoir Condé se heurte à la résistance des « défenseurs » de la constitution en vigueur. Particulièrement l’article 27 qui stipule que: « …En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats présidentiels, consécutif ou non ».

Les nouvelles en provenance de Boké ne sont pas rassurantes pour les partisans d’un pouvoir au-delà du délai constitutionnel. Depuis hier soir, la zone économique spéciale (sic) vit au rythme des manifestations contre un éventuel troisième mandat. Les promoteurs, parmi lesquels des hauts perchés du régime qui font face à une réelle résistance citoyenne. On y signale des routes barricadées et d’autres formes de protestations.

Ce lundi, l’ambiance n’est pas des plus paisibles sur place. Bien au contraire. En témoignent les images des tee-shirts («pour nouvelle constitution») en feu qui circule sur la toile. Les habitants assistent à une sorte de guérilla urbaine entre des hommes en uniformes et des citoyens contestataires du projet de confiscation du pouvoir dont les soupçons pèsent sur le régime…

Selon des témoignages recueillis sur les réseaux sociaux, le cortège de Malick Sankon, Directeur Général de la Caisse nationale de la Sécurité Sociale, l’une des régies financière des plus convoitées, aurait été pris à partie hier soir à la rentrée de la ville.

Thierno